Catégories

Personnes handicapées : ce que vous devez savoir sur la PCH

Personnes handicapées : ce que vous devez savoir sur la PCH

La PCH est l’une des aides financières indispensables pour une personne en situation de handicap. Pour être bénéficiaire de cette allocation, il faut remplir un certain nombre de conditions. Son utilisation est également soumise à quelques conditions de plafond, notamment pour le service d’aide à domicile.

A lire en complément : Comment refaire sa vie après 60 ans ?

Personnes handicapées : sur quelles aides compter ?

Il existe de nombreuses aides financières auxquelles ont droit les personnes handicapées. Les aides sont accordées par les conseils départementaux ou la CAF comme la PCH ou la prestation de compensation du handicap, l’AAH ou allocation aux adultes handicapés et la MVA ou majoration pour la vie autonome. La particularité de la PCH est que la condition de ressources ne figure pas parmi les conditions d’obtention de l’aide.

Sous certaines conditions, ces trois aides financières sont cumulables. En ce qui concerne la prestation de compensation du handicap et l’AAH, vous pouvez en faire la demande auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ou auprès du CCAS. Pour ce qui est de la MVA, le versement automatique est du ressort de la CAF ou de la MSA si vous relevez du régime agricole.

A voir aussi : Qu'est-ce qui change à 30 ans ?

Les particularités de la PCH

La prestation de compensation du handicap est assez particulière du fait que vos ressources ne sont pas prises en compte dans l’étude de l’éligibilité de votre candidature. Cependant, il existe trois conditions que vous devez remplir pour en bénéficier.

Conditions liées à l’âge

La première condition à remplir pour bénéficier de la prestation de compensation du handicap est d’avoir moins de 60 ans quand vous faites votre première demande. Cette condition ne s’applique pas si vous exercez toujours une activité professionnelle. Pour les enfants et adolescents âgés de moins de 20 ans il faut avoir été bénéficiaires de l’AEEH auparavant pour pouvoir prétendre à la PCH.

La gravité du handicap

Afin de pouvoir bénéficier de la PCH, il faut que la personne handicapée éprouve des difficultés absolues ou graves dans la réalisation de ses gestes quotidiens. La notion de taux d’incapacité permanente de 80% au minimum peut également être prise en compte. Il est à noter que seule la CDAPH est en mesure de décider de la situation de handicap d’une personne.

Conditions liées à la résidence

La troisième condition pour avoir droit à la PCH est celle de la résidence. Ainsi, seuls les résidents en France de façon régulière et régulière peuvent bénéficier de cette aide départementale. Les étrangers peuvent prétendre à la PCH sous certaines conditions.

Vos ressources et le taux de prise en charge

Pour bénéficier de la PCH, vos ressources ne constituent pas de critères d’éligibilité. Néanmoins, il faut remarquer qu’elles jouent sur le taux de prise en charge. Ainsi, pour être pris en charge à 100%, il faut que vos ressources soient en dessous de 27 033.98 €. Autrement, la prise en charge sera à hauteur de 80%.

L’aide à domicile et votre PCH

Si vous êtes bénéficiaires d’une PCH, sachez que vous pouvez l’utiliser pour l’aménagement de votre logement, les coûts de transport et l’aménagement de votre véhicule. Notez également qu’il vous est possible d’utiliser une partie de cette allocation pour payer un service d’aide à domicile pour personnes handicapées comme celui fourni par Amelis. Entre autres, l’agence fournit des services d’aide à domicile pour les personnes âgées ou handicapées.

L’aide humaine pour une personne en situation de handicap peut inclure l’aide aux courses, à la toilette, au repas et bien d’autres encore. Le montant de l’aide financière PCH que vous pouvez allouer à ce service peut être défini par l’agence, en l’occurrence Amelis, et le département. Sinon, le plafond actuel est de 21.21 euros par heure pour un service d’aide humaine.

Articles similaires

Lire aussi x