Catégories

A quel moment puis-je demander ma part d’héritage ?

A quel moment puis-je demander ma part d’héritage ?

Si l’un de vos proches est décédé récemment, vous pourriez éventuellement bénéficier d’un héritage. Avant de pouvoir recevoir cet héritage, vous devrez peut-être passer par le tribunal des successions. Il est important de savoir à quel moment faire la demande de votre part d’héritage. Cet article vous aidera à en savoir plus.

Quand faire la demande ?

La durée du processus de règlement dépend de nombreux facteurs, y compris les types d’actifs que le défunt possédait. Cette durée prend aussi en compte la valeur des actifs, le nombre de bénéficiaires impliqués, ainsi que les compétences et la diligence de l’exécuteur testamentaire ou du fiduciaire successeur.

A voir aussi : Droits des locataires retraités : conseils pour défendre vos intérêts

Une simple succession ou fiducie peut souvent être réglée en quelques mois.  Contrairement une succession ou une fiducie compliquée peut prendre un an ou plus à fermer.

Quelles sont les étapes avant le partage?

Il existe plusieurs étapes avant le partage de l’héritage.

Lire également : Prévention des abus financiers envers les personnes âgées : Guide essentiel pour la sécurité financière des seniors

Inventaire des documents et des biens du défunt

Tous les documents de planification successorale et autres documents importants de la personne décédée doivent être rassemblés . Cela doit être fait avant qu’un représentant personnel ou un exécuteur testamentaire puisse être nommé par le tribunal des successions, ou avant qu’un fiduciaire successeur puisse prendre en charge l’administration d’une fiducie.

Les documents importants comprennent les relevés bancaires et de courtage, les certificats d’actions et d’obligations. Il peut aussi s’agir des polices d’assurance-vie, des titres de voitures et de bateaux et des actes.

A quel moment puis-je demander ma part d'héritage ?

Évaluation des actifs du défunt

Ensuite, les valeurs de la date de décès des biens de la personne décédée doivent être déterminées. La plupart des tribunaux des successions de l’État exigent le dépôt d’une liste complète de tous les biens appartenant au défunt.

Il s’agit d’informations supplémentaires importantes pour les bénéficiaires. Tout impôt sur les gains en capital sera calculé en utilisant cette valeur de date de décès si un bénéficiaire décide de vendre un héritage.

Payer les factures finales du défunt

Les factures finales, les créanciers et les frais d’administration permanents de la personne décédée doivent être payés avant que l’actif ou la fiducie d’homologation puisse fermer.

Cela se produit après que la valeur des biens de la personne décédée a été établie. Dans le cas d’une succession d’homologation, après que la liste a été fournie au tribunal.

Les exécuteurs testamentaires sont tenus d’aviser tous les créanciers potentiels de la personne décédée, à la fois ceux qu’ils connaissent et ceux qu’ils ne connaissent pas. Cela est généralement réalisé avec un avis de journal.

Quelles sont les conditions pour demander sa part d’héritage?

Pour avoir droit à une part d’héritage, il faut être un héritier légitime. Les lois sur la succession varient selon les États et peuvent inclure différentes catégories de bénéficiaires tels que le conjoint survivant, les enfants biologiques ou adoptés, ainsi que certains parents éloignés.

Pensez à bien vérifier si vous êtes considéré comme un héritier en vertu des lois applicables à l’état dans lequel la personne décédée vivait.

Si vous êtes un héritier légitime, vous devez ensuite prouver votre droit à une partie de l’héritage. Vous devrez peut-être fournir des documents tels qu’un certificat de naissance pour prouver votre relation avec la personne décédée.

Dans certains cas, cela peut être difficile si vos antécédents familiaux sont compliqués ou s’ils ont été perdus au fil du temps. Si tel est le cas, pensez à bien consulter un avocat spécialisé en succession pour vous aider à prouver votre droit.

Dans certains États, il y a des délais de prescription pour demander une part d’héritage. Cela signifie que si vous ne réclamez pas votre héritage dans un certain temps après le décès, vous pouvez perdre vos droits sur la propriété.

Pensez à bien vérifier les lois locales sur la succession et les délais applicables à votre situation spécifique. Si vous n’êtes pas sûr des règles qui s’appliquent à votre cas, consultez un avocat ou un conseiller juridique avant de prendre toute mesure.

Pour demander sa part d’héritage, il est nécessaire d’être un héritier légitime avec une preuve légale et respectant les délais prescrits par la loi applicable.

Comment calculer sa part d’héritage et quels sont les biens concernés?

Maintenant que vous connaissez les étapes à suivre pour demander votre part d’héritage, il faut noter que si un testament a été rédigé avant le décès, cela peut affecter la façon dont l’héritage sera réparti entre les bénéficiaires. Si vous pensez qu’un testament pourrait exister, assurez-vous de contacter un avocat spécialisé en successions pour vous aider à comprendre vos droits.

Dans certains États, il y a des règles spécifiques concernant ce qui constitue « l’actif net » lorsqu’il s’agit de diviser les biens entre les héritiers. Par exemple, certains types d’avantages fiscaux peuvent être exclus ou inclus dans le calcul des parts respectives.

Les biens considérés comme faisant partie de l’héritage varient selon les États et peuvent inclure des biens immobiliers, des comptes bancaires, des investissements, de l’argent en espèces et même certains types d’assurances-vie ou d’avantages sociaux. Dans certains cas, cela peut aussi inclure les dettes que la personne décédée a contractées.

Il faut noter que si un héritage comprend une maison ou un bien immobilier quelconque, il est possible qu’il soit nécessaire de vendre ces biens pour diviser équitablement le produit entre les différents bénéficiaires.

Le calcul de votre part d’héritage dépendra du nombre et du type d’héritiers légitimes ainsi que des lois régissant la succession dans l’État où se trouve la personne décédée. Les biens concernés par l’héritage peuvent aussi varier selon l’État. Si vous avez besoin d’aide pour comprendre comment calculer votre part ou ce qui constitue une partie de l’héritage, pensez à consulter un avocat spécialisé en successions.

Articles similaires

Lire aussi x